Retour à la Terre - Permaculture & Agroécologie

[Expérience] Butte permaculturel autofertile facile 1/2

Depuis que je lis sur le sujet de la permaculture, j’ai toujours voulu me lancer dans la création d’une butte de culture permaculturelle. Je n’ai jamais vraiment franchi le pas car mon terrain a une terre assez facile (on pourrait dire agricole), sans pierre, facile à travailler et où il y avait le potager de ma grand-mère. Du coup j’en avais pas un besoin immédiat sauf peut-être pour certaines cultures que je ne réussis toujours pas.

N’ayant pas trop de temps, car je ne suis pas sur place la semaine mais uniquement les week-ends, je me suis dit que j’allais pas trop me prendre la tête et essayer de faire une butte en version simplifiée en appliquant les principes de base et voir ce que ça donne.

Voici comment j’ai procédé :

1- Sur une zone bien exposée de mon potager, j’ai choisi un espace de 8 mètres entre 2 figuiers où j’ai déposé des cartons non-traités et sans couleurs (européens) afin de couvrir le sol et asphyxier tous chiendents ou autres plantes invasives (mais bonnes 🙂 ) qui se trouvaient dans le coin.

2- J’y ai ensuite ajouté une couche de feuilles mortes et des restes de cultures secs afin de créer un tapis pour mes troncs/grosses branches de bois.

3- J’avais pas mal de grosses branches/troncs qui trainaient un peu partout dans le jardin, j’ai donc utilisé ceux qui me paraissaient les plus anciens afin qu’ils se décomposent plus facilement car je ne les enterre pas vu que c’est une version simplifiée de la butte.

IMG_3299

4- J’ai coupé un peu de pelouse et de branches fraîches afin d’avoir un peu de matière azotée que j’ai rajoutée sur le dessus pour boucher les trous afin qu’il n’y ait pas de poche d’air. J’ai ensuite bien tassé.

5-Une dernière couche de matière carbonée, ici encore des feuilles mortes.

6- Puis j’ai recouvert le tout de compost presque mûr, sans le tamiser, puis j’ai déposé une couche d’herbe sèche pour le paillage.

Comment faire butte permaculture facile?

J’y ai planté des petits pois tout de suite et je vais repiquer des salades.

Voilà ! On va voir ce que ça donne mais ça m’a pris une petite aprem pour faire 8 mètres donc c’est plutôt cool.

Rendez-vous donc dans les prochains mois pour découvrir son évolution et son efficacité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos du blog

Itinéraire d'un terrien en transition
Ancien produit classique de la société de consommation "capitaliste", diplômé de grandes écoles et ayant travaillé dans l'une des multi-nationales les plus prisées, j'essaie tant bien que mal de me reconnecter à la terre, au sens propre comme figuré, et de mener une vie mieux alignée avec mes valeurs profondes et mon humanité.

Dans ce blog je partage avec vous mes découvertes et expérimentations sur la permaculture, l'agro-écologie et les techniques de cultures plus respectueuses de l'Homme et de l'environnement.

Je vous invite à partager ce voyage initiatique avec moi et espère que vous serez nombreux à rejoindre le mouvement vers un monde plus sain et sensé.